Présentation

Tous les articles (4)
  • Ouverture du collège 2007

    Par KANTHARA ITH, publié le vendredi 11 novembre 2016 20:03 - Mis à jour le vendredi 11 novembre 2016 20:36

     

  • Photos du collège

    Par KANTHARA ITH, publié le vendredi 11 novembre 2016 20:32 - Mis à jour le vendredi 11 novembre 2016 20:32

  • Inauguration du collège en 2007

    Par KANTHARA ITH, publié le vendredi 11 novembre 2016 19:57 - Mis à jour le vendredi 11 novembre 2016 19:57

    Un reportage de France 3 Seine Maritime sur l'inauguration de l'établissement en présence de Raymond Aubrac, ancien résistant, mari de Lucie Aubrac. 

    Le cent-onzième collège du département porte enfin un nom ! L’établissement a été inauguré le mardi 20 mai en fin de matinée en présence de Raymond Aubrac, ancien résistant, mari de Lucie Aubrac.

  • Qui était Lucie Aubrac ?

    Par KANTHARA ITH, publié le vendredi 11 novembre 2016 19:44 - Mis à jour le vendredi 11 novembre 2016 19:46

    Voici une petite bibliographie sur Lucie Aubrac rédigée par l'une de nos élèves de la 3èm4.

    • Identité :
      • Nom : Samuel ( nom de jeune fille : Bernard)
      • Prénom : Lucie
      • Pseudonyme : Aubrac
      • Date et lieu de naissance : 29 juin 1912 à Macon en France
      • Date et lieu de décès : 14 mars 2007 (94 ans) à Issy-les-Moulineaux en France
      • Lieux de vie : elle vécut à Mâcon, Paris, Strasbourg pour ses études, Vannes en Bretagne, Lyon, Clermont Ferrand ainsi que Londres où elle accoucha de sa fille.
    • Les débuts de la vie :
      • Enfance : L’enfance de Lucie Aubrac a été marquée par son éternelle quête de liberté et quelque fois par des refus. Elle a passé son enfance aux côtés de ses parents en Sâone et Loire. C’est le métier de son père qui lui a permis de tromper Klaus Barbie lors de l’évasion de son mari en prenant le nom de Barbentane.
      • Jeunesse et études : Lucie Aubrac fit de très brillantes études. Elle réussit avec succès le concours de l’Ecole normale pour devenir institutrice mais elle refusera néammoins d’exercer ce métier à cause des uniformes et des internats. En parallèle d’un travail de plongeuse dans un restaurant parisien qu’elle débuta à 17 ans, elle poursuit ses études d’histoire géographie à la Sorbonne et réussit à obtenir son baccalauréat. Elle refuse de suivre des cours à l’Ecole de Moscou même si elle a des idées plutôt communistes. Puis elle passe l’agrégation d’histoire qu’elle obtient toujours avec brillantissisme. Enfin elle est nommée professeur d’histoire à Strasbourg.
      • Profession : Lucie Aubrac a exercé de nombreuses professions tout au long de sa vie et s’est investie dans de multiples actions mais son premier petit travail fut plongeuse dans un restaurant de Paris qu’elle commença lorsqu’elle avait à peine 17 ans. Mais sa vraie première profession fut professeur d’Histoire à Strasbourg.
    • Traits de caractères, qualités intellectuelles :

    Depuis son enfance, Lucie Aubrac recherche la liberté. Elle est très intelligente et aime se consacrer aux études. Pour elle, la femme est aussi libre que l’homme. Elle s’intéresse de près au communisme et très vite se rend compte de la menace nazie et fasciste. Lucie Aubrac a toujours œuvré pour la liberté, l’égalité et la paix.
    Elle a toujours montré un énorme esprit d’indépendance.

    • Les faits marquants de sa vie d’ adulte et ses engagements :
      • Le contexte historique : A cause de la menace fasciste et de la seconde guerre mondiale, Lucie Aubrac s’engage rapidement dans la résistance avec son mari Raymond Aubrac. Lorsque son mari est fait prisonnier à Lyon par les nazis, elle va tout faire pour le libérer.
      • Engagement, cause défendue : elle rentre dans la résistance se rendant compte, surtout après les jeux olympiques de Berlin en 1936 que les nazis étaient capables du pire et en particulier de priver de liberté les Français et de leur faire du mal. Elle a donc décidé d’agir avec son mari pour la préservation des libertés. C’est après que Pétain ait signé l’Armistice en 1940 que les mouvements de résistances et de clandestinité commencèrent : il ne fallait pas perdre.
      • Actions au service de la cause : Lucie et Raymond Aubrac s’engagèrent dans la résistance et contribuent à la création du mouvement de Libération-Sud. Avant , après avoir rencontré un journaliste créant une organisation anti nazie ils s’engagèrent activement à passer leur temps libre au profit de cette organisation. Ils diffusent des tracts, sabotent, et recrutent de nouveaux membres. C’est sous le nom d’Aubrac qu’ils décidèrent de faire la Libération le plus gros mouvement de résistants. Mais son mari est fait prisonnier par les nazis en même temps que Jean Moulin. Lucie refusant de laisser son mari aux mains des ennemis décide de le délivrer. En Août Lucie se fait passer pour un médecin pour pouvoir parler à des résistants hôspitalisés à Saint Etienne. Elle arrive à les délivrer. Pour son mari, elle monte une opération militaire armée. Elle se présenta sous le nom de Barbentane devant le chef de la gestapo Klaus Barbie. Elle lui dit qu’elle était enceinte ce qui était vrai et lui demanda si elle pouvait voir son fiancé et se marier. Elle raconta à Barbie qu’elle ne pouvait être mère sans être mariée, surtout portant ce nom. Elle fit parvenir à Raymond les plans de l’évasion pendant cette visite. Un peu plus tard, lors d’un transfert Lucie et d’autres résistants attaquèrent. Le chauffeur du camion transportant les prisonniers fut tué et les résistants dont son mari furent libérés.
      • Résultats : Lucie Aubrac a réussi à libérer son mari et d’autres résistants et à été une résistante active. Grâce à ses exploits elle a aussi participé à la libération de la France. De plus après l’évasion de son mari, elle et lui sont allés auprès du général De Gaulle pour aider à la Libération de la France.
    • Autres engagements au cours de sa vie :

    Tout au long de sa vie, elle a œuvré pour la liberté, les droits de l’Homme et la paix. Après la guerre, elle enseigne au Maroc et y milite et durant la guerre d’Algérie, elle milite pour les droits de l’Homme. Et elle participe aussi aux Mouvements de la paix.
    Avec son mari, elle organise des conférences sur la Résistance toujours pour la paix et la liberté. Elle appelle aussi les jeunes générations à se révolter contre les abus de pouvoir et pour la liberté. Elle participe aussi activement au mouvement anti-CPE.

    • Le jugement de l’Histoire :

    Après cet épisode Aubrac a toujours été bien vue de tout le monde. Elle n’a pas que peu de détraqueurs, ceux-ci n’étant que d’autres résistants qui n’étaient pas d’accord avec elle car la résistante était parfois divisée. Etant toujours assez engagée dans la politique elle avait forcément quelques ennemis. Elle oeuvrait aussi pour la liberté et la paix ce qui ne plaisait pas à tout le monde.
    Je pense, moi, que Lucie Aubrac est une très grande femme qui était très courageuse et qui s’est battue pour la liberté de la France et donc aussi pour ma liberté.

    Lucie Aubrac a publié des livres :
    La Résistance (naissance et organisation), 1945 
    Ils partiront dans l’ivresse, 1984 
    Cette exigeante liberté 
    La Résistance expliquée à mes petits-enfants, 2000

    Des ouvrages ont été écrits sur Lucie Aubrac et ont raconté son histoire :
    Robert et Jeanne de Annette Kahn 
    Aubrac, Lyon 1943, Gérard Chauvy

    Des films aussi ont été tournés sur Lucie Aubrac :
    Dans L’Armée des ombres de Jean-Pierre Melville, sorti en 1969
    Boulevard des hirondelles réalisé en 1993 par Josée Yanne
    Lucie Aubrac réalisé en 1997 par Claude Berri

    Des documentaires sur la vie de Lucie Aubrac existent aussi :
    Lucie de tous les temps réalisé en 2003 par Julie Perron

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs